Trois incontournables pour l'hivernation de vos ruches

Nos recommandations

Comme c'est le cas pour bien des aspects de l’apiculture, les conseils ne manquent pas pour l'hivernage de vos colonies. Chaque apiculteur a ses propres pratiques selon son expérience, le climat local et l'emplacement de ses ruches.

Nous recommandons trois éléments essentiels pour l’hivernage des ruches à l’extérieur:


1)       Un emballage pour la ruche

Bien qu’il soit impossible de prédire la météo, les apiculteurs peuvent au moins optimiser les conditions d’une colonie en enveloppant les ruches. Même si une grappe peut résister au froid, les courants d'air peuvent drainer sa chaleur. Emballer une ruche minimisera les courants d’air, en particulier si vous avez des hausses légèrement déformées ou dont les coins sont endommagés. Même de petites fissures entre les boîtes peuvent permettre à beaucoup d'air de circuler dans la ruche.

Pour vous assurer que les abeilles ne soient pas soumis aux courants d'air froid, nous vous recommandons un bon emballage autour de la ruche tel qu’un emballage Bee Cozy ou le papier-bulle « thermofoil », tous les deux disponibles pour les ruches d'une ou deux hausses. Si vous avez quatre ruches ou plus, vous pouvez également les regrouper et utiliser le Western Wrap, qui est plus résistant.


2) Un entre-toit avec une fente d’aération

Dans notre climat nordique, la plupart des apiculteurs comprennent la nécessité d'isoler les colonies lorsqu’elles sont hivernées à l’extérieur. Cependant, l’importance d’apporter une ventilation adéquate à la ruche est quelques fois négligée.
Pourquoi est-il essentiel d’avoir une ouverture au niveau de l’entre-toit? Le Centre de recherche en sciences animales de Deschambault (CRSAD) l’explique de cette manière: “En consommant les réserves à l’intérieur de la ruche, les abeilles produiront pendant l’hiver de la chaleur, du CO2 et de l’H2O. Donc, ce qui veut dire de l’humidité́. Contrairement à ce que l’on peut croire, une ruche bien nourrie en automne ne mourra pas pendant l’hiver à cause du froid. C’est cette humidité́ produite à l’intérieur de la ruche qui devient mortelle. Ainsi, si l’humidité́ est trop importante, les abeilles ne seront plus aptes à conserver leur chaleur. C’est pourquoi l’ouverture au niveau de l’entre-couvercle est essentielle.”

Éviter ce scénario est aussi simple que de s'assurer que vous avez une ouverture au niveau de l’entre-toit qui permet l’aération de la ruche et l’évacuation de l’humidité́. L’ouverture donne également à vos abeilles une sortie lors de leur vol de nettoyage si l’entrée principale est bloquée par la neige ou des abeilles mortes. Notez également que le styromousse pré-coupé qu’on place entre le toit et le l’entre-toit permettra de dégager complètement la fente d’aération, tout en limitant la perte de chaleur par le toit.

 

3) Un styromousse pré-coupé sous le toit

Nous recommandons également l’isolation sous le toit (telle que styromousse pré-coupé) afin de réguler la température de la ruche.

Enfin, n’oubliez pas de réduire l’entrée de vos ruches. Plus que des courants d’air, c’est surtout des rongeurs que l’on veut protéger les abeilles en période de froid.

En souhaitant que ces quelques trucs vous permettent de bien hiverner vos ruches à l’extérieur, bon hivernage!